Storia di Prato

La Ceinture Sacrée et la foire du 8 septembre

Une tradition remontant au IVe siècle reporte les premières nouvelles d’une ceinture sacrée conservée à Byzance, qui avait enveloppé le ventre de la Mère de Dieu. Ce serait la ceinture que la Vierge offrit à Saint Thomas au moment de l’Ascension au ciel. Il s’agit en effet d’une ceinture de laine fine, de couleur verte et brochée de quelques fils d’or.

La légende veut que cette relique ait été apportée à Prato vers 1141 par un marchand, Michele Dagomari, qui, s’étant marié à Jérusalem, l’avait reçu en dot de la mère de la mariée. Revenu dans sa ville natale, il conserva soigneusement la Ceinture Sacrée jusqu’à sa mort, en 1172, quand il décida de l’offrir à l’Église paroissiale de Santo Stefano, l’actuelle Cathédrale.

La relique attira de nombreux fidèles et pèlerins, ce qui fit croître le pouvoir et le prestige du diocèse local, soumis à l’Évêque de Pistoia, et cela favorisa aussi la formation d’une identité citadine plus définie.

Cela provoqua des rivalités avec la proche Pistoia, et, en 1312, la Ceinture subit une tentative de vol de la part de Giovanni di Ser Landetto (dit Musciattino) de Pistoia, qui fut exécuté publiquement.

On décida alors de réglementer minutieusement la garde de la Ceinture Sacrée et son accessibilité, en prévoyant la présence conjointe de chanoines et de magistrats de la ville dans un cérémonial pendant lequel, aujourd’hui encore, on ouvre le coffret de la relique en utilisant deux clefs, symbole de la double signification civile et religieuse attribuée à la Ceinture par la ville.   

En 1386-90 on décida, en outre, de réaliser une chapelle – appelée Chapelle de la Ceinture Sacrée – dans laquelle donner un protection définitive à l’importante relique de la ville. Cette chapelle occupe la première travée de la nef de gauche de l’actuelle Cathédrale de Santo Stefano. Son espace interne est complètement peint à fresque par Agnolo Gaddi avec des Histoires mariales et, en particulier, des épisodes s’inspirant des vicissitudes de la Ceinture, qui occupent tout le mur oriental. 

On établit la date de l’exposition publique, l’Ostension de la chaire de l’Église paroissiale de Santo Stefano, le 8 septembre à l’occasion de la fête pour la célébration de la Nativité de la Vierge, qui, dès le XIIIe siècle, se tenait à Prato pendant trois jours consécutifs, attirant une grande foule de fidèles. Quatre autres jours pendant l’année sont, encore aujourd’hui, consacrés à l’Ostension de la Ceinture Sacrée : pendant la période de Pâques, le 1° mai, le 15 août à l’occasion de l’Assomption de Marie et le 25 décembre.

Dès la veille, commençaient les traditionnels rites civils et religieux : après les vêpres, une grande procession se dirigeait vers la Cathédrale, formée du clergé, les musiciens des Communes, les corporations d’artisans, le gonfalonier, le Podestat et d’autres magistrats, auxquels s’ajoutèrent plus tard trois baldaquins avec des reliques de Saint Étienne, Sainte Anne et du bois de la Croix.

Le moment culminant de toute la fête devint ensuite la cérémonie de l’exposition de la Ceinture Sacrée, longtemps répétée trois fois dans la même journée, et parfois même le lendemain pour satisfaire les nombreux fidèles. Avec les années, la fête n’a pas perdu d’importance et, aujourd’hui encore, les villes les plus importantes de la Toscane participent à son cortège historique.

Approfondissement

Ostensione della Sacra Cintola
Corteggio Storico 8 settembre

Data ultima revisione dei contenuti della pagina: gioved 20 ottobre 2016

- Inizio della pagina -
Il progetto Musei di Prato e Provincia - Po-Net è sviluppato con il CMS ISWEB® di Internet Soluzioni Srl www.internetsoluzioni.it