Castello e fortificazioni

Château de l'Empereur

Histoire du Château

Le Château de l’Empereur est un splendide exemple – l’unique dans l’Italie du Centre Nord – d’architecture souabe de l’époque de Frédéric II.

La masse en liais, à la beauté géométrique, presque abstraite, avec les surfaces à peine marquées par de fines meurtrières, se détache, isolée, sur un modeste relief au cœur de la ville. Construit sur une préexistante structure fortifiée, il devint le quartier général du vicaire de l’Empereur à partir de 1240, quand la ville était gouvernée par la faction gibeline. On doit le projet et la réalisation du Castrum Imperatoris à Riccardo da Lentini, surintendant à la construction de certains des plus importants châteaux fédériciens.
 
La construction du château, conçu pour contrôler la route qui de Montepiano, à travers la vallée du Bisenzio, conduit au cœur de la Toscane, dans une position privilégiée, fut interrompue en 1250 à la mort de Frédéric II et, avec le départ des ouvriers fédériciens, elle se conclut par un plus modeste aménagement de l’intérieur. Les défenses externes et les glacis furent abattus au XIVe siècle, quand on construisit la nouvelle enceinte de murailles, à laquelle le château, utilisé comme siège de la garnison, fut relié par le couloir fortifié du « Cassero ». Ensuite, il fut utilisé comme hospices pour les vétérans, comme prison et aussi comme habitation, avec l’ajout de modestes structures entre le XVIIIe et le XIXe siècle. La Commune de Prato l’acheta au Ministère de la Guerre en 1932 et réalisa une première restauration suivie, dans l’après-guerre, par une intervention plus significative qui s’est achevée en 1975.
 

Structure du Château

 
La structure évoque le rôle qu’eut le château au cours de la période fédéricienne avec ces rappels du pouvoir impérial et de la Rome des Césars que l’on retrouve dans les lions gravés et dans le tympan classique du portail. Encore plus significatif est le lien du projet de Prato avec celui de Castel del Monte à travers le symbole de l’octogone, qui représente la figure géométrique la plus chère à Frédéric II, résultant de l’union du cercle et du carré, symboles respectivement du ciel et de la terre. À Prato le symbolisme est proposé à travers la construction de huit tours, y compris les deux préexistantes. Le projet original prévoyait, au centre, la cour et le long du périmètre une série de salles avec couverture croisée, dont on peut encore voir les piédouches en forme de feuille qui devaient soutenir les voûtes. Après le déclin du projet impérial, à la place de cette structure, on réalisa des constructions en bois pour abriter la garnison militaire.
 
Depuis 1975, le Château de l’Empereur est ouvert au public. Par le grand portail réalisé en liais et vert de Prato et entouré de deux tours, on accède à la vaste étendue interne, avec deux puits. Dans les salles avec couverture croisée, on a placé de suggestives sculptures en bois du sculpteur Salvatore Cipolla qui évoquent l’époque fédéricienne, d’autres salles abritent les services et la billetterie. À partir des tours d’angle de nord-est et sud-ouest, par des escaliers en colimaçon avec des marches en liais, on accède aux cheminements d’où on a une splendide vue sur la partie ancienne de la ville et sur le territoire environnant, de Florence au Montalbano.
Veduta di Prato
Castello dell'Imperatore, ingresso principale
Castello dell'Imperatore, porta laterale
Castello dell'Imperatore (interno)

Adresses et contacts

Piazza Santa Maria in Castello
- 59100
Prato
Téléphone: 0574 1835070
Horaire d'ouvertureDu Lundì au Dimanche est ouvert à partir de 10.00 au 16.00, fermé le Mardì.
Caricamento Google Maps.......attendere

Data ultima revisione dei contenuti della pagina: marted 17 marzo 2020

- Inizio della pagina -
Il progetto Prato Arte e storia è sviluppato con il CMS ISWEB® di Internet Soluzioni Srl www.internetsoluzioni.it